Sylvie Boulard

sylvie boulard auteur de romans policiers historique



Sylvie Boulard auteur de romans policiers historique et de romans de fantasy

Je suis née en région parisienne et me suis installée en Aveyron il y a trente ans. J’ai suivi des études de lettres modernes à l’université de la Sorbonne puis j’ai suivi un cursus universitaire en médiation culturelle (licence et master pro) à la faculté d’Aix-Marseille.

Après la naissance de mes deux enfants, j’ai ouvert une librairie indépendante en 2000 et cette aventure a duré treize ans. Bien qu’il soit difficile de tenir ce genre de commerce uniquement consacré au livre dans une petite ville d’Aveyron, je ne regrette pas toutes ces années d’échange avec les lecteurs, de discussions passionnées autour d’ouvrages qui nous faisaient vibrer, de conseils donnés ou reçus. J’avais fait de ma librairie un lieu de rencontres où discuter littérature autour d’un café ou d’un verre. Aujourd’hui, elle est devenue un bar associatif, un restaurant bio et une boukinerie où trouver des ouvrages à bas prix. (Le Lieu-dit à Saint-Affrique).

Parallèlement à mon activité de libraire, j’ai réalisé plusieurs biographies familiales pour des personnes qui désiraient écrire ou faire écrire leurs souvenirs et léguer un témoignage à leur famille. Cette expérience a été particulièrement enrichissante tant au niveau des rencontres humaines que du travail d’écriture qui devait répondre aux désirs de mes « co-écrivains » sans trahir leur parole. Je crois que cela m’a permis de développer ma faculté à dresser un décor ou à décrire un personnage.

J’ai rédigé un ouvrage sur la lutte menée par les Saint-Affricains pour conserver leur hôpital en collaboration avec un anesthésiste de l’établissement. S’il s’agissait, pour le coup, d’un travail documentaire, il m’a permit d’acquérir une certaine rigueur dans la recherche et à savoir utiliser les archives ce qui m’est bien utile aujourd’hui. Le livre s’intitule « Saint-Affrique, un hôpital militant », publié par les Éditions du Progrès en 2008.

Ma passion pour tout ce qui touche à la culture et à la littérature et mon désir de mettre en pratique les concepts de médiation appris à l’université, m’ont amené à créer et inventer des outils spécifiques pour informer et divertir le public sur des thèmes choisis. Je conçois et réalise de nombreuses expositions et jeux pour des bibliothèques, structures scolaires ou muséales. Je crée également des scénarios de murder-parties, jeux de rôle grandeur nature divertissants et instructifs. (Pour retrouver la liste des expositions et jeux, visitez le site de La Fabriqu’à expos 🙂

Je suis active dans diverses associations culturelles et solidaires sur Saint-Affrique et sa région.

Pour moi, la littérature a toujours été une passion et je suis une grande dévoreuse de livres.

Je n’ai pas de préférence particulière sur un genre littéraire si ce n’est que je privilégie le roman à l’essai ou au documentaire. Des classiques de la littérature française en passant par les grands auteurs russes, américains ou anglais, j’ai lu avec frénésie pendant mes années de jeunesse. Le goût ne m’en ai jamais passé et, bien que le temps parfois me manque, je n’envisage pas l’existence en dehors des livres. Alors passer de la lecture à l’écriture m’a semblé tout à fait naturel.

Depuis de longues années, j’ai pris du temps pour noter des impressions, écrire de courts textes, des poésies sans jamais penser que cela pourrait devenir un livre. Ce n’est qu’au moment où la vie me laisse un peu de répit, où je peux y consacrer beaucoup de temps que je me suis attelée à la tâche laborieuse d’écrire des romans. Je me suis lancée depuis bientôt deux ans dans la rédaction de romans originaux. Intéressée par tous les styles, j’aborde plusieurs genres littéraires : le roman policier historique et la fantasy et mon exploration n’est certainement pas terminé.

J’ai voulu produire des livres faciles et agréables à lire, des livres plaisir qui permettent aux lecteurs de passer un bon moment tout en enrichissant ses connaissances historiques et culturelles. J’essaie néanmoins de ne pas galvauder le style et je m’applique à utiliser un niveau d’écriture assez soutenue. Chaque ouvrage de la série Les aventures de l’inspecteur Levasseur demande de longues recherches afin d’être le plus réaliste possible. Cela peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois et, à ce titre, Internet est d’une aide précieuse.

 Il m’arrive aussi de me déplacer sur les lieux où va se dérouler l’histoire afin de m’imprégner du paysage et de l’atmosphère et de la restituer le mieux possible. Une fois ces recherches accomplies, je passe à l’écriture proprement dite. Dans un premier temps, je m’attache à développer le scénario et les personnages dans une sorte de canevas qui évolue au fil de l’écriture. J’y décris les tenants et aboutissants de l’énigme, les caractéristiques de chaque personnage et leur implication dans l’histoire. Une fois fixées ces grandes lignes, j’essaie de mettre en place une chronologie des événements en établissant un plan chapitre par chapitre. Là encore, en cours de rédaction, il n’est pas rare que les choses bougent.

Chaque histoire est inventée même s’il m’arrive de partir d’éléments réels pour enrichir mon propos. 

J’essaie de varier les intrigues, de surprendre au maximum le lecteur. C’est tout l’enjeu de ce genre de littérature où celui qui lit devient un enquêteur au même titre que le héros. Livres de terroir, mes ouvrages s’appliquent aussi à développer un thème particulier de la vie d’antan dans notre département de l’Aveyron. Ils sont ainsi, très modestement, un témoignage de la vie de nos anciens et je pense que c’est cela qui plaît beaucoup au public qui me suit.

Intrigues policières et historiques, incursion dans la fantasy, ma plume ne se donne aucune limite et si j’ai la chance d’avoir un public fidèle, je suis ravie de l’entraîner dans les chemins où m’entraîne mon imaginaire.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut