Un gant teinté de sang

12,00

Un gant teinté de sang

1875 : à Millau, capitale aveyronnaise de la ganterie, un riche patron mégissier, Armand Montel, vient d’être assassiné. Sur son corps, disposé sur un chevalet de tanneur, des signes étranges ont été gravés avec son propre sang. Un ouvrier, Joseph Anselme, en conflit avec son patron, a été arrêté. Le jeune inspecteur Levasseur de Rodez est envoyé par le préfet pour faire toute la lumière sur cette affaire. Entre complots royalistes, coteries catholiques, mutisme des notables, secrets inavoués et acrimonie des fonctionnaires locaux, il lui faut beaucoup de talent pour parvenir à la vérité.

En stock

Catégorie :

Description

Un gant teinté de sang

 L’inspecteur Adrien Levasseur, âgé de trente ans, est le fils d’un ouvrier révolutionnaire mort mystérieusement à Decazeville lors d’une grève de mineurs et d’une jeune femme déclassée, issue de la bonne bourgeoisie de Rodez. Engagé volontaire lors de la guerre de 1870 et blessé à la jambe, il assiste au siège de Paris et à la Commune. À la fin de cet épisode révolutionnaire, il rentre, désabusé et boiteux, à Rodez. Il devient inspecteur de police dans l’idée de mettre plus de justice dans un monde injuste, sans illusion mais sans faiblesse. Sous les ordres de son mentor, le commissaire Reynouard, il prend goût à ce travail de policier.

Un gant teinté de sang, sa première enquête criminelle le mène à Millau. La victime est un patron gantier, un bourgeois de la ville, assassiné et mutilé dans son propre atelier. L’horreur du crime a frappé toute la cité. Arrivé dans la capitale du gant, le commissariat de Millau lui présente un coupable idéal, un ouvrier anarchiste mais l’inspecteur refuse les évidences trop faciles et cherche à aller plus loin. Très féru de nouveaux modes d’investigations – étude de la scène du crime, inspection minutieuse du cadavre, relevé des indices… – il n’est pas un enquêteur comme les autres. Il se heurte à la mauvaise volonté du commissaire local, peu au fait des avancées en matière de pratiques policières. En interrogeant différents témoins, l’enquêteur comprend que les relations entre les membres de la famille étaient plus que délicates. Il rencontre la jeune gouvernante des enfants Montel, Flora Soneilhac, la bonne amie de Joseph Anselme, l’ouvrier emprisonné, dont les rapports ambigus avec le défunt le trouble. De nombreuses personnes avaient intérêt à tuer la victime et les coupables potentiels sont nombreux : le frère banquier au bord de la faillite, la veuve sous la coupe d’ardents catholiques complotant contre le pouvoir en place… Au fil d’un récit haletant où se mêlent le tragique et la comédie mâtinés d’un brin de romantisme, le mystère se dénoue non sans que le héros y ait laissé quelques illusions.

La traque de l’assassin pleine de suspens et de rebondissements met le policier en contact avec toute la bonne société millavoise mais aussi le monde des petites gens, ouvriers gantiers, tanneurs, cabaretiers, fileuses et aubergistes. Ce récit romanesque au dénouement plein de surprise met en scène des personnages haut en couleur qu’on a plaisir à découvrir et à retrouver.

Informations complémentaires

Poids0.500 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Un gant teinté de sang”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut